Nos partenaires

Notre service est autorisé par l’Agence Régionale de Santé d’Île-de-France. Nous travaillons avec différents partenaires pour un meilleur accompagnement de votre enfant.

Nous collaborons étroitement avec des IME (Instituts médico-éducatifs), SESSAD (Service Education Spécialisée et de Soins à Domicile), hôpitaux de jour et Centres Médico-Psychologiques de l’Essonne, ainsi que les écoles et les centres de loisirs du département.

Nous travaillons également en étroite collaboration avec 12 communes du département de l’Essonne, qui soutiennent nos actions en accueillant les enfants et les professionnels des Enfantastics dans l’une de leurs salles communales.

Gérard Marconnet, Maire d’ÉGLY

En ma qualité de Maire d’Égly, j’ai été sollicité pour accueillir les « Enfantastics » sur la commune. C’est très naturellement que, dans une logique d’inclusion sociale de jeunes enfants souffrant de troubles du spectre de l’autisme, j’ai répondu favorablement à leur accueil en mettant à leur disposition une salle pour y organiser leurs activités. Toute l’équipe municipale est fière de cette démarche qui vise ainsi à intégrer les jeunes dans un processus leur permettant de s’épanouir, de gagner en autonomie et de participer à la construction de leur parcours de vie. 

Denis Meunier, Maire d’AUVERS-SAINT-GEORGES

Lorsqu’une commune a la chance d’accueillir sur son territoire une structure telle que ‘les Enfantastics », le minimum est bien de les aider dans leur démarche et donc de mettre à leur disposition les moyens dont nous disposons. C’est bien le sens du prêt d’une salle de réunion pour le travail en équipe et d’une salle polyvalente pour l’accueil des jeunes autistes. Avec mes encouragements.

Alexandre Touzet, Maire de SAINT-YON

Un questionnement nous accapare quand notre pays ne sait pas faire plus envers les enfants qui méritent davantage notre attention et nos intentions. Alors notre village, comme d’autres en Essonne, donne un peu avec le sentiment de faire ce qu’il doit faire. Mais, il voudrait tant pouvoir aider davantage. Comme maire et père, il y a la satisfaction de voir une marche franchie mais aussi la déception de voir l’escalier qui reste à grimper !